Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ce mystérieux 13 octobre 1917 à Fatima

par Franck

Un excellent ouvrage vient de paraître reprennant les témoignages de l'époque, les photos de l'époque (avec la qualité de l'époque) de ce qui ne peut pas être une hallucination collective, mais bien un miracle vu par des milliers de personnes, repris par des journalistes portugais (notamment un journaliste anticlérical scientiste) qui vint pour se moquer, et après avoir vu il a cru et fait le récit malgré les reproches et les ricanements de son rédacteur en chef. Quel journaliste actuel aurait cet honnêté, ce courage, d'aller à l'encore de son rédac en chef, de son lectorat (qui bouffait du curé !) ?

C'est donc un anniversaire précieux pour tout le monde occidental, ce signe de la danse du soleil, ce miracle annoncé, arrivé et vérifié. Il authentifie ce qui suivra, les annonces de la deuxième guerre mondiale, de la chute et de la conversion de la Russie, si on consacre à la Vierge le pays russe...  et le troisième secret (rendu depuis public qui parle, d'un évêque en blanc abbatu par des militaires, message dans lequel Jean-Paul II victime d'un attentat un certain 13 se reconnut. Précisons que les balles tirées auraient du être mortelles, vu la distance et l'angle, le pape n'avait aucune chance, si ce n'est la protection mariale, et un tee-shirt à l'effigie de notre-dame de Fatima que l'on vit aussi à proximité).

le livre : (est en vente chez amazon, "photos des miracles de Notre-Dame de Fatima, le jardin des livres, par Louis Picard, écrivain d'époque, témoin et une préface récente de Pierre Johanovic, auteur d'une excellente étude sur les anges, mérite le détour)

 
   
   
 
 
Photos des miracles de notre-dame de fatima
 
 

 



 


(fdesouche fait ce récit : , à partir d'ici nous reprenons :


Pour ceux qui savent rien du sujet, la reprise des faits concernés par Fatima.


Durant l’été 1917, à Fatima, au Portugal, une certaine agitation règne. Depuis le 13 mai, trois jeunes enfants, Lucie, Jacintha et François, disent avoir chaque mois, à la même date et la même heure, une apparition de la Sainte Vierge.


Et en juillet, l’apparition annonce aux enfants pour le 13 octobre « un miracle que tous verront pour vous croire ».

Cette prédiction se répand rapidement dans tout le Portugal. Le 13 octobre 1917 à midi, une foule d’environ 60.000 personnes, pèlerins ou curieux, croyants ou non, se retrouve sur place.

Le temps est pluvieux, les gens sont trempés. Midi arrive, et rien ne se passe. Mais à midi heure solaire, et non heure officielle, les enfants affirment à nouveau voir la Dame, qui demanderait, alors que la pluie tombe encore, de fermer les parapluies et de prier. Bon gré, mal gré, la foule s’exécute.

Et soudain Lucie s’écrie : « Regardez le soleil ! »

Pendant une dizaine de minutes, un phénomène extraordinaire a lieu : dans un ciel devenu bleu, sans nuages, en quelques instants, le soleil n’éblouit plus. Et on peut le fixer à volonté. Il tremble et s’agite, fait des mouvements brusques, se met à tourner sur lui-même, lançant des faisceaux de différentes couleurs sur la foule.

Le phénomène s’arrête, se reproduit par deux fois. Le soleil semble alors se précipiter en zigzags sur la terre, irradiant une chaleur de plus en plus intense. Un grand nombre de personnes tombent à genoux.

Quand le phénomène s’arrête, tout le monde est parfaitement sec. La foule est sous le choc : croyants et incroyants, tous ont vu la même chose. L’évêque du lieu et les journalistes, y compris les anticléricaux, recueillent les mêmes témoignages en grand nombre, soit oraux, soit sous forme de photos, jusqu’à 40 km de là.

Il faudra 17 ans à l’Eglise, soucieuse de ne pas se précipiter sur un phénomène inexpliqué, pour reconnaitre les visions des trois enfants de Fatima.

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page