Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 May

première rencontre

Publié par Franck for Medjo

Une des critiques couramment entendue à l’encontre de Medjugorje est le sentiment de peur de fuite qui a saisit les jeunes voyants ce 24 juin 1981 où ils virent la femme de blanc vêtue sur la colline. Elle leur fit signe d’approcher… Ils le firent mais n’allèrent pas jusqu’à sa rencontre. Ils eurent une telle frousse que Vicka en perdit ses pantoufles et que chacun d’eux avec leur sensibilité, se plongea dans la prière, la crainte, s’enfermant même à double tour pour Yvan. Se munissant d’eau bénite le lendemain pour Vicka sur les conseils de sa Grand'mère, elle en aspergera la Gospa-la Vierge ne sachant trop comment faire, la Vierge ne disaprut pas et s'en trouva plutôt heureuse.'Ce premier Rendez-vous avorté qui fit que la Vierge désigne le premier jour des apparitions comme celles réussies du 25 juin, c’est-à-dire du lendemain, où à la même heure –comme poussés- ils se rendirent sur les mêmes lieux et là firent cette merveilleuse recontre qui allait bouleverser leur vie, leur village et la vie de tant de pèlerins. A quelques années d’écart, la jeune Bernadette à Lourdes a elle aussi eut une réaction similaire, dans un monde plus chrétien encore que la Croatie, qu’était la France en 1860. Sa première réaction fut bien la peur, la crainte de se tromper. Je voudrai citer ce passage, et il contient avec 120 ans d’écart tant de similitudes. La Vierge Marie ne force jamais personne, elle invite, elle invite à la rencontre divine, mais aussi à l’humilité dans la prière. "Je commençai à me déchausser. J'entendis un bruit comme un coup de vent. Alors je tournai la tête du côté de la prairie, je vis que les arbres étaient calmes, alors je continuai de me déchausser. J'entendis le même bruit, je levai la tête en regardant la Grotte : je vis une dame habillée de blanc, portant une robe blanche, un voile blanc, une ceinture bleue, un long chapelet à la main et une rose jaune sur chaque pied. Elle me fit signe de m'approcher, mais je fus saisie. Je croyais me tromper, je me frottai les yeux, je regardai encore et je vis toujours la même dame. Alors je portai la main à la poche pour prendre mon chapelet. Je voulais faire le signe de croix, je ne pus pas, ma main tomba. Alors, la frayeur s'empara de moi. Ensuite, la dame prit le chapelet qu'elle tenait entre ses mains et elle fit le signe de la croix; alors je commençai à n'avoir plus peur. Je pris de nouveau mon chapelet, je pus faire le signe de la croix ; alors j'ai essayé une seconde fois de le faire et je pus. Aussitôt que j'eus fait le signe de la croix, le grand saisissement que j'éprouvais disparut ; dès ce moment-là je fus parfaitement tranquille. Récit par Bernadette de la première apparition Puis comme les voyants de Medjugorje, elle allait devoir affronter les autorités civiles, religieuses hostiles, la répression, les moqueries des incroyants et des « croyants »…

Commenter cet article

Archives

À propos

faire connaître Medjugorje, les apparitions, les messages que la "Gospa"-la Vierge Marie- laisse aux voyants (visionnaires) de ce village de l'ex-Yougoslavie, village croate dans l'actuelle Bosnie-Herzégovine (BiH) depuis le 24 juin 1981 (veille de la fête de St Jean le Baptiste). " Il n’y a qu’un seul danger avec Medjugorje, c’est de passer à côté". Cardinal Hans Urs von Balthazar