Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Jul

Bulltetin du 16 juillet de Soeur Emmanuel Première partie

Publié par Franck for Medjo

 
Medjugorje, le 16 juillet 2017
Chers enfants de Medjugorje, loués soient Jésus et Marie !
                                                          
 
 
 
1 - Le 2 juillet 2017, Mirjana reçut son apparition mensuelle à la Croix bleue en présence d'une grande foule. Après l'apparition, elle transmit ce message que Marie nous adresse :
"Chers enfants ! Merci de répondre à mes appels et de vous rassembler ici autour de moi, votre Mère Céleste. Je sais que vous pensez à moi avec amour et espérance et je ressens moi aussi de l'amour pour vous tous, comme mon très cher Fils en ressent également ; Lui qui, dans son amour miséricordieux, m'envoie vers vous toujours à nouveau. Lui qui a été homme, qui a été et qui est Dieu, un et trine, et qui a souffert pour vous sa Passion dans son corps et dans son âme. Lui qui s'est fait Pain pour nourrir vos âmes et ainsi les sauver. Mes enfants, je vous enseigne à être dignes de son amour, à orienter vos pensées vers Lui, à vivre de Lui. Apôtres de mon amour, je vous recouvre de mon manteau car, comme Mère, je désire vous protéger. Je vous en prie, priez pour le monde entier ! Mon cœur souffre, les péchés se multiplient, ils sont très nombreux, mais avec l'aide de vous qui êtes humbles, modestes, remplis d'amour, cachés et saints, mon cœur triomphera. Aimez mon Fils par-dessus tout, et le monde par Lui. N'oubliez jamais que chacun de vos frères porte en lui quelque chose de précieux : l'âme. C'est pourquoi, mes enfants, aimez tous ceux qui ne connaissent pas mon Fils afin que, par la prière et l'amour qui procède de la prière, ils deviennent meilleurs ; afin que les âmes soient sauvées et qu'elles aient la vie éternelle. Mes apôtres, mes enfants, mon Fils vous a dit de vous aimer les uns les autres. Que cela soit inscrit dans vos cœurs et, par la prière, essayez de vivre cet amour. Je vous remercie."
 
Visionnez l'apparition sur ce lien
 
 
2. Vive les enfants ! 
Je reçois ce mot de la petite Paola (Italie), 8 ans :
- Paola, pourquoi tu ne veux jamais envoyer un baiser à la Sainte Vierge qui est au-dessus de ton lit, dans le cadre ? 
- Parce que ce n'est pas la vraie Sainte Vierge ! Le baiser, je le lui envoie de la fenêtre, vers le Ciel ! Comme ça, il arrive tout de suite à la vraie Sainte Vierge !
 
 
3. Le 13 mai dernier, la petite Maria-Pia voyait le jour en Italie. Mais elle n'était restée que 6 mois dans le sein de sa mère et ne pesait que 540 grammes. Autrement dit, elle se trouvait entre la vie et la mort. L'angoisse ! Très vite, Maria-Pia, atteinte d'une infection pulmonaire, est en détresse respiratoire et doit être entubée. Ses parents, très croyants, s'empressent de la faire baptiser et se mettent tout de suite à prier. Avec une autorisation spéciale des médecins, Maria-Pia reçoit le sacrement du baptême en salle de soins intensifs. Moment de grâce particulier pour toute la famille ! Chacun éprouve alors une grande sérénité. Devenue désormais fille de Dieu, leur petite Maria-Pia est dans les mains du meilleur Père qui soit ; Une certitude que n'ébranlent pas les sombres pronostics des médecins qui ne cachent pas que la vie de l'enfant est en danger et que les jours à venir seront déterminants.
 
Son grand-père, Davide, qui accompagne souvent des pèlerins à Medjugorje, a aussitôt une intuition dans le cœur, elle s'impose à lui comme une évidence : il faut joindre à la prière verbale une action très concrète et exigeante qui puisse engager tout l'être : il propose un pèlerinage à pied à tous les hommes de la famille. Davide envoie donc un message sur WhatsApp à chacun d'eux, expliquant son projet et les invitant à partir tous ensemble de sa maison à 6h du matin le samedi suivant (27 mai) pour parcourir au total 15 Km jusqu'à un Sanctuaire dédié à la Vierge Marie, vénérée en ce lieu sous le nom de la « Beata Vergine della Sassola ». En somme, 30 Km à pied, aller et retour, pour unir leurs voix et supplier le Ciel de sauver la petite Marie-Pia.
 
A son grand étonnement, la réponse est immédiate et unanime : « Nous serons tous là ! » Et ce samedi-là, les voilà au nombre de 15 à transpirer sous un soleil de plomb, heureux et paisibles, scandant leur marche au son des rosaires priés avec la ferveur d'une urgence vitale. Tout en sueur, ils assistent à la messe où une surprise de taille les attend : leurs épouses sont là ! Sans avertir leurs maris, elles se sont mises d'accord pour les rejoindre et terminer le pèlerinage avec eux. Le cœur vibrant d'une joie indicible, la famille au grand complet arrive au Sanctuaire, et fait monter une dernière prière pour ébranler le Ciel. 
 
La réponse du Seigneur ne se fait pas attendre ! Moins d'un jour plus tard, le 28 mai, ils apprennent que la petite Maria-Pia commence à réagir aux antibiotiques et que l'infection régresse. Ils sont extatiques ! Le grand-père Davide pleure de joie !
 
Deux jours plus tard, la maman transmet une autre bonne nouvelle : l'enfant respire sans assistance médicale et son petit problème cardiaque s'est résolu de lui-même. Aujourd'hui la petite Maria-Pia se porte bien. Elle grandit peu à peu et toute sa famille suit ses progrès avec sollicitude. Afin de remercier Dieu pour le don de la vie et pour sa protection, le grand-père Davide a refait le même pèlerinage à pied, le cœur débordant de joie.  
 
Que retenir de ce beau témoignage ? Des tonnes de grâces sont suspendues au-dessus de nous, prêtes à tomber sur ceux qui décident de croire, d'agir et de remercier. Il faut parfois être violent avec Dieu ! Dieu se laisse facilement toucher ; il inspire Lui-même à ses enfants les initiatives à prendre pour avoir la joie de les exaucer. Davide et sa famille ont fait tout ce qui était en leur pouvoir, et Dieu a fait le reste !
 
Aujourd'hui, vous n'avez peut-être pas une petite Maria Pia entre la vie et la mort ; mais vous avez sans doute un fardeau sur le cœur. Quel qu'il soit, n'oubliez pas que le Ciel est prêt à vous bénir ! Certes, l'exaucement ou la guérison ne sont pas automatiques. Toutefois, comme la Vierge l'a précisé, beaucoup plus de guérisons seraient accordées si l'on priait avec le cœur et si l'on abandonnait le péché (à travers une confession sincère). Il suffit alors d'entrer dans cette certitude que Dieu nous aime infiniment et qu'il rêve de nous combler, selon Sa sagesse.  
 
4. Avertissement à Fatima ? Le 13 juillet 1917, il y a juste 100 ans, la Vierge montra l'enfer aux 3 petits bergers. 
Puis elle leur dit : « Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon cœur Immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix. La guerre finira. Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une guerre pire encore.... Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la Communion Réparatrice des premiers samedis du mois. Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix. Sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde... Le Saint Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera.... » (Voir NB)
A la fin de quoi ? 36 ans d'apparitions à Medjugorje nous ont enseigné à vivre de la grâce de Dieu et à cesser d'offenser Dieu. Ne prenons pas le risque d'ignorer plus longtemps cette voix maternelle qui ne cherche qu'à nous éviter le pire ! Chacun de nous peut hâter ce triomphe et éviter ainsi beaucoup de souffrances.
Commenter cet article

Archives

À propos

faire connaître Medjugorje, les apparitions, les messages que la "Gospa"-la Vierge Marie- laisse aux voyants (visionnaires) de ce village de l'ex-Yougoslavie, village croate dans l'actuelle Bosnie-Herzégovine (BiH) depuis le 24 juin 1981 (veille de la fête de St Jean le Baptiste). " Il n’y a qu’un seul danger avec Medjugorje, c’est de passer à côté". Cardinal Hans Urs von Balthazar